Image de couverture (Harlem)

Harlem. Le seul bout de terre qui appartienne totalement aux Noirs d’Amérique. Pour le meilleur et pour le pire. Cela n’empêche pas le narrateur de cette extraordinaire chronique de retourner y vivre dans les années 1990. Et ce retour délibéré est le point de départ d’un voyage envoûtant dans le quotidien et dans l’histoire de ce quartier de New York qui s’effrite physiquement et moralement: les appartements délabrés, les trottoirs sordides, les sacs-poubelles pleins de rats, les enfants livrés à eux-mêmes. Mais aussi un quartier magique qui reflète l’identité d’un peuple en mal de reconnaissance. En somme, plus qu’un quartier : une inoubliable mère-patrie.